équinoxes 5

Sasori
patchwork
septembre 2021

Lucien Murat

Lucien Murat est représenté par la Galerie Suzanne Tarasieve à Paris. Il a étudié les beaux-arts à la Saint Martin’s School of Art à Londres. Son travail est régulièrement exposé en France et en Allemagne. Dernières expositions : ArtVilnius’19 en Lituanie, Draw Art Fair London, Art Brussels ou encore l’Orfèvrerie à Saint-Denis. Il est Lauréat du Prix d’art contemporain Arte/Beaux-arts magazine en 2015, prix qui l’a d’ailleurs mis en lumière.

LUCIEN MURAT RENCONTRE CAMILLE FOURNET

Dans un assemblage de cuir, de bâches, d'enduit et de sable, l'artiste crée un dialogue entre oeil et matière.

ÉQUINOXES

C’est avec ce travail de découpage qu'il conçoit une œuvre qui interroge sur les relations entre féminité et mobilité.

Qu’est ce qui a fait naître l’envie de vous engager dans le projet équinoxes

J’ai eu l’envie de travailler avec Camille Fournet car les liens humains doivent être pour moi au centre des relations professionnelles. Lors de ma rencontre avec Françoise Déchery, j’ai tout de suite senti s’installer un rapport de confiance et de bienveillance. La deuxième chose qui m’a motivé est bien sûr l’amour du savoir-faire que nous avons en commun, ainsi que la carte blanche totale qui m’a été donnée. 

Quelles sont les sources d’inspiration qui ont conduit votre travail ? 

Mes inspirations artistiques puisent dans le lexique des premiers jeux-vidéos, simple mais significatif et également dans l’imaginaire des héroïnes de fiction japonaises, fortes et combatives, et dont Sasori dans le film la femme Scorpion est l’archétype. Ces femmes sont toujours en mouvement, mobiles et portent des attributs qui les rendent fortes et les protègent en même temps.

Comment décrypter votre œuvre ?

À travers cette représentation d’une femme guerrière, j’ai voulu pousser la féminité à son paroxysme. Par un jeu de miroirs, cette surféminité d’une femme combattante et en mouvement, met les hommes face à l’absurdité des représentations de la masculinité. La simplicité du décor en arrière-plan, une urbanité pixellisée, à la limite de l’abstraction, permet à notre oeil de se concentrer uniquement sur le personnage. Le travail sur le cuir, souvent détourné de sa sensualité, par la peinture, la broderie, les poinçons, me permet de renforcer la puissance de cette fiction. 

Sasori
Détail de l'oeuvre
Crédit : Kinuko Asano

Sasori
Détail de l'oeuvre
Crédit : Kinuko Asano

Sasori
Artiste au travail
Crédit : Kinuko Asano

Sasori
Atelier de Lucien Murat
Crédit : Kinuko Asano

CAMILLE FOURNET AIME JOUER AVEC LES MATIÈRES ET LES COULEURS. NOUS AIMONS LES CRÉATEURS, LEUR INVENTIVITÉ, LEURS PROUESSES ET LE MERVEILLEUX QU’ILS SUSCITENT.

DÉCOUVREZ NOS CATÉGORIES DE PRODUITS