Design et savoir-faire

Pour la maison Camille Fournet, le design n’est pas qu’un mot. C’est une vision de la maroquinerie, celle de Françoise Déchery qui défend l’idée qu’un sac doit être conçu comme un objet, dans ses usages. C’est aussi une pratique, développée au sein du studio de création de la Maison et incarnée par Claire Aubadie-Ladrix, designer d’objet et nouvelle directrice artistique de Camille Fournet.

Une exigence de sens

Plutôt que par l’aspect, l’apparence ou le décor, le designer aborde l’objet par son usage. 
Pour un sac : ce qu’on met dedans, comment on le porte, comment on se déplace avec. Sous l’impulsion de Françoise et de Claire, on trouvera donc chez Camille Fournet des sacs inspirés du réel. Des sacs modulables, transformables, des contraires qui s’assemblent. Des objets vivants qui s’animent en s’adaptant à ceux qui vont les porter.

Cette exigence de sens est aussi une esthétique. Les matières, les couleurs, la technique sont ici au service des sensations.

Cette approche se nourrit des savoir-faire patrimoniaux de Camille Fournet. Le made in France, au cœur de l’identité de la Maison, engage non seulement une éthique, mais aussi le fait de connaître le travail des artisans. La proximité permet l’échange, et de l’échange avec ceux qui maîtrisent les matières et les techniques des idées vont naître. Forcément.

Le goût de l'expérimentation

Les sacs se construisent ainsi. D’un côté, l’œil neuf du designer, son goût de l’expérimentation. De l’autre le savoir-faire des spécialistes, prototypistes et artisans qui travaillent dans les ateliers de la Maison. Ensemble, ils inventent de nouveaux mécanismes d’ouverture, des systèmes de bandoulières, des pliages et des associations de matières inédites.

Les créations de la maison Camille Fournet sont guidées par la conviction d’une correspondance entre l’avant-garde du design contemporain et une tradition maroquinière intemporelle.